• L'ordre des Templiers

    Vers 1120, Hugues de Payns, chevalier originaire de la Champagne, fonde avec quelques compagnons une milice qui deviendra les "Chevaliers de l'Ordre du Temple".

     

    A la fois moines et chevaliers, religieux et soldats, les Templiers s'assignèrent comme première mission la défense des routes dans le royaume de Jérusalem, avant que l'ordre ne s’organise autour des années 1140 en une véritable force militaire étendant son action à l’ensemble des Etats Latins.

     

    L’ordre doit son nom à son installation dans la mosquée Al Aqsa sur l’esplanade du Temple de Salomon. Elle lui fut attribuée comme résidence par le roi de Jérusalem Beaudouin II.

     

    En Occident les templiers se voient octroyer de nombreuses donations de terres et des redevances de toutes sortes qui sont organisées en commanderies et dont les revenus sont destinés à la terre Sainte. C’est dans les commanderies que sont recrutés les chevaliers qui prononcent les trois vœux d’obéissance, de pauvreté et de chasteté, comme tous les ordres religieux.

     

    La fascination qu’exercent les templiers est en parti due à leur tragique disparition. Le 13 octobre 1307, sur ordre de Philippe le Bel, tous les templiers du royaume accusés d’hérésie, d’idolâtrie et de sodomie sont arrêtés. En 1312 au concile de Vienne l’ordre est aboli. Le dernier grand maître Jacques de Molay et deux autres dignitaires, déclarés relaps seront brûlés en 1314.

     

    La mission des templiers avait pris fin après la perte des Etats latins en 1291 et l’opinion publique le leur reprochera : pour beaucoup l’ordre était devenu inutile.

    Quelques photos personnelles

     

    Les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem

    Au milieu du XIe siècle, bien avant que ne débute la croisade, des marchands d’Amalfi avaient fondé à Jérusalem, près du Saint Sépulcre, un hôpital à l’intention des pèlerins venant sur le tombeau du Christ. Après la croisade cet hôpital laïc va poursuivre sa mission d’hospitalité et se transformer en ordre religieux : l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Il sera reconnu en tant que tel par une bulle papale en 1113.

     

    Comme l’ordre du temple c’est vers 1140 qu’il s’organisera en ordre militaire tout en conservant sa vocation première : l’hospitalité.

     

     

    L’ordre de Saint-Jean de Jérusalem survivra à la disparition des Etats latins après la chute d’Acre de 1291. Dans un premier temps les chevaliers se réfugieront dans le royaume franc de Chypre avant de s’installer dans l’île de Rhodes, à partir de 1306, d’où ils seront chassés par les Turcs en 1522. En 1530 l’empereur Charles Quint leur donne l’île de Malte (on les appellera les chevaliers de Malte) où ils resteront jusqu’en 1798.

     

    Quelques photos personnelles

     

     

    L'héritage des Templiers et des Hospitaliers à La Couvertoirade

     

    Le nom de Cubertoirata apparaît au XIe siècle comme simple mention dans le chartrier de l’abbaye de Gellone (Saint-Guilhem le Désert actuellement).

     

    Les templiers sont présents à La Couvertoirade dès la deuxième moitié du XIIe siècle. Leur implantation en ce lieu est due à la présence de terres cultivables, d’eau pour les hommes comme pour les bêtes, d’un rocher convenant à la construction d’un château et d’une draille venant du Languedoc pour la transhumance.

     

    Le village va se développer au pied de l’église et du château voisin, tous deux construits sur le même rocher. Sur ce Causse les templiers vont poursuivre l’activité agricole de leurs prédécesseurs : culture des céréales panifiables et élevage des ovins pour le lait, la viande et la laine.

     

    Après l’abolition de l’ordre du temple au concile de Vienne de 1312, la commanderie de Sainte-Eulalie dont fait partie la Couvertoirade passe la même année aux mains des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. En 1328 le village compte 135 feux, soit entre 540 et 600 habitants.

     

    C’est dans la deuxième moitié de la guerre de cent ans que le commandeur de Sainte-Eulalie, alors grand prieur de Saint-Gilles, décide de faire fortifier tous les villages de la commanderie. Les murailles enserrant le village seront construites en quatre années seulement, de 1439 à 1442.

     

    Le Larzac connaîtra une ère de prospérité après la fin de la guerre de cent, en 1453. Sur ce territoire un certain nombre de maisons de la deuxième moitié du XVe siècle en témoignent encore. Mais un nouvel orage plus destructeur que le précédent s’annonce : les guerres de religion.

     

    Pendant cette période le commandeur installe à demeure, dans le château, une petite garnison armée de mousquets avec à leur tête un capitaine. Cette précaution ne sera pas inutile et en 1562 l’évêque de Lodève devra venir en personne avec une troupe pour débloquer la place assiégée par les Huguenots.

     

    La paix retrouvée le village se développe désormais à l’extérieur des murailles dans le barri. Mais il y aura encore une dernière alerte, en 1702, au moment de la révolte des Camisards dans les Cévennes proches. Ce sera la dernière.

     

    Le dernier commandeur de Sainte-Eulalie et donc de la Couvertoirade sera le commandeur de Riquetti Mirabeau qui, lors de la vente des commanderies de l’ordre de Malte considérées comme biens nationaux se trouvait à Malte. A cette époque le château était déjà en très mauvais état et une petite partie servait de logement au fermier du commandeur.

     

    Comme partout le village sera touché par l’exode rural mais la qualité de son patrimoine lui a permis de revivre et il s’est ouvert au tourisme de façon précoce dès la deuxième moitié du XIXe siècle.

    Quelques photos personnelles

     

    Photos personnelles 

     

    Quelques photos personnelles

    Pour y aller suivre le lien ci-dessous 

    https://goo.gl/maps/fjnmFTStt7P2

     

     


    2 commentaires
  •  

     

    Au lieu de passe  là un temps infini et de gaspiller 

    bonne humeur et énergie à toujours rechercher 

    des responsables, des coupables, et motifs et autres

    fameux alibis pour justifier nos actes, 

    remettons-nous en, plutôt à ce qui es véritablement, en nous mêmes. 

    N'oublions l'inévitable parcours de la conséquence qui suivra toutes nos paroles, et tous nos actes.

    Céder à la facilité de rejeter sur d'autres ses propres fautes, 

    c'est aussi se préparer de tristes heures pour la suite. 

    Les réveils sont souvent pénibles et douloureux. 

    N'oublions l'inévitable parcours de la conséquence qui suivra toutes nos paroles, et tous nos actes.

    D'une part parce que la malhonnêteté intellectuelle, 

    finit par peser lourd sur l'estomac et la conscience, 

    et d'autre part parce que lorsque l'on écrase les 

    pieds des autres. Il arrive toujours un moment 

    où ils ne se laissent plus faire et se rebiffent......

    N'oublions l'inévitable parcours de la conséquence qui suivra toutes nos paroles, et tous nos actes.

    N'oublions l'inévitable parcours de la conséquence qui 

    suivra toutes nos paroles, et tous nos actes. 

     

    N'oublions l'inévitable parcours de la conséquence qui suivra toutes nos paroles, et tous nos actes.

    N'oublions l'inévitable parcours de la conséquence qui suivra toutes nos paroles, et tous nos actes.

     

    Eglise de Beauzac 43590 (photo perso) 

     


    votre commentaire
  • Nous voulons tous être aimés tels que nous sommes,

    Image Holaf44 sur center blog 

    Nous voulons tous être aimés tels que nous sommes, pour mener une vie équilibrée nous avons autant besoin de relations satisfaisantes que de nourriture, il est indispensable d'avoir des relations basées sur l'amour et la compassion, ne pas attendre que l'on vous donne amour et joie; donner d'abord..!

     

    Les mots que l'on prononce ont le pouvoir d'aider ou de nuire à tous ceux que l'on côtoie.

    Nos proches dépendent beaucoup des échanges que nous avons avec eux. Ceci est une grande responsabilité

     

    Il est important de réaliser et d'apprécier à sa juste valeurce que les autres font pour nous, en particulier nos proches. Se rendre utile à ce que l'on aime est une des activités les plus valorisantes.

     

    Tolérer sans juger est une attitude qui nous permet d'établir des relations enrichissante avec tous

     

    L'évolution de la maturité relationnelle débute par l'égoïsme d'un enfant se termine idéalement par la générosité entièrement désintéressé d'un adulte mature.

     


    5 commentaires
  •  

     

    Si je meurs un beau soir d'hiver

    On dira que c'est d'un cancer

    Ou bien d'un truc à quelque chose

    Il peut se trouver des experts

    Qui décréteront au contraire

    Que c'était la tuberculose

     

    C'est pourquoi je prends les devants

    Pour affirmer dès maintenant

    Croyez pas ces vieux imbéciles

    J'avais une santé de fer

    Je n'avais qu'un petit travers

    J'avais le coeur un peu fragile

     

    Le coeur fragile

    Les mains fébriles

    La bouche offerte

    J'aurai vécu

    Sans avoir cru

    L'île déserte

    En attendant

    Le coeur battant

    La découverte

    Je veux dormir

    Je veux mourir

    La porte ouverte

     

    Quand on prend tout d'un coeur léger

    Il paraît qu'on vit sans danger

    Que la mort longtemps nous évite

    Mais j'ai voulu croire au bonheur

    Et j'ai pris tant de chos's à coeur

    Que mon coeur a battu trop vite

     

    Au lieu d'être un homme averti

    Qui se passionne au ralenti

    J'ai pris le parti des poètes

    C'est en cherchant la toison d'or

    Que mon coeur a battu si fort

    Quand j'y pense encore il s'arrête

    Jean Ferrat


    5 commentaires
  • A l'aube de nos vies

     

    Quand nos rêves se réalisent:

     

    Quand nos rêves se réalisent

    La fierté nous donne des ailes

    Quand nos rêves se réalisent

    La vie nous apparaît plus belle

     

    Nous voulons le crier sur tous les toits

    Laissons monter notre joie

    Avant de les avoir oubliés

     

    Il faut en profiter

    Avant de retomber

    Dans notre réalité.

     

    Quand l'obstacle est trop haut

    On recherche à nouveau

    Des amis

    Qui nous appuient

    On r'çommence à zéro

    On devient nos héros

    Nous pouvons aller plus haut.

    Dans la vie, faut rêver

    Pour créer, inventer

    Avancer sans regretter

    La vie devient ton rêve

    Ton rêve devient ta vie

    Accroche-toi et ne lâche pas.

    Et s'ils ne se réalisent pas

    Continue de rêver

    Il faut te prendre en main

    Ton avenir t'appartient.


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique